Thierry Sudan : Psychopraticien, Maitre praticien en Hypnose, Energéticien - Pole bien-être, 99 rue Gautier, 17100 SAINTES - 05.86.23.00.51.
Perte de repères, a quoi s’accrocher ?

Perte de repères, a quoi s’accrocher ?

Quand on avance sur soi, on remet en question des croyances, des zones de confort, des échanges familiaux, amicaux et autres. Quand la vague du changement intérieur passe, les points de repères d’avant ne sont plus les même que maintenant nous pouvons avoir plusieurs réactions. Je souhaiterais en détailler quelques unes.

Si la perte de repère et le changement est ressenti comme très soudain, nous pouvons avoir envie de faire le vide autour de soi d’un coup. Et cela peut générer des situations que l’on peut regretter: coupé des liens, démissionner.

Si la perte de repère n’est pas vu, elle est vécu comme douce, on peut s en rendre compte après et être très surpris ce qui peut générer beaucoup d’émotions.

Ecouter sa petite voix, changer et repositionner c’est important, cependant quand on a des sensations de vide qui peuvent être intense, avant tout chose, on peut aller faire du sport, essayer de se poser les bonnes questions et faire des actions en accord avec ses valeurs. Si d’aventure nous ne sommes pas en mesure de le faire, n’hésitez pas à parler à un ami ou a une personne de confiance qui sera vous aider à vous repositionner sur vous, vous recentrer.

Si cette perte de repère génères des angoisses, il est peut-être nécessaire d’aller voir du coté de ces angoisses qui sont alors un indicateurs.

Dans ces moments de changements, n’hésiter pas a construire, en vous, la fierté ( je suis fier de moi et du parcours que j’ai effectué ) et le fait de vous rassurer. Se paterner et se materné en plus que de découvrir le nouvel espace qui s’offre à vous va vous permettre de vous amener encore plus de douceur dans votre vie et dans la transition en cours.

Bon cheminement personnel 🙂

Laisser un commentaire

Fermer le menu